Le WAKI BAND est le fruit de la rencontre de musiciens réunionnais ayant,
entre autres passions avouables, le goût des vieilles sonorités
bourbonnaises (Séga, Maloya et autres)... Le WAKI BAND ??? Un vocable
cherchant difficilement à évoquer (par des clins d¹¦il nostalgiques) le
quartier du WAKI (ou OUAKI, ou encore WOAKI) à La Rivière (Au sud de La
Réunion, pour ceux qui ne le savaient pas encore :-) Le WAKI BAND essaye de
renflouer le passé déjà bien enfoui des belles heures de la « musique en
cuivre » réunionnaise en explorant notamment le répertoire des formations de
ces cinquante dernières années. Un observateur inspiré notera que Waki
(déformation de Maki) désigne aussi le lémurien commun(un singe quoi...)que
l'on rencontre à Mayotte et Madagascar. L'idée de se retrouver à "faire le
singe" à certainement poussé à l'éclosion de ce groupe, voilà quelques
années déjà... Le Waki Band, après avoir écumé les bals de mariages et les
défilés populaires commence véritablement à prendre son envol depuis 2008,
avec un répertoire à tête chercheuse, invitation à un voyage permanent dans
un processus de créolisation musicale. Doté d'une base fixe et d'une
périphérie à géométrie variable, le Waki Band accueille de notables et
vénérables baroudeurs comme Jean Max Rivière au Sax Alto, Faldo Dubard au
Sax Ténor, ainsi que de "jeunes" aventuriers comme Ti Coq "Rousseau" à la
Grosse Caisse ainsi que Jérôme Vannier et Sully Fontaine à la Trompette ;
sans oublier les "guest stars" des grands rendez-vous tels Ti Jean
"Nativel", virtuose de l'Accordéon "boutons" et Frédéric Piot, véritable
figure montante dans le monde de la percussion locale, à la Caisse Claire. S
...
Ce premier album est un florilège des morceaux les plus joués par le Waki
Band, avec des airs comme "A cause Fifine", "Compère Chinois", "Valets
valets" ou encore "Cognac Perrier" qui font désormais partie du patrimoine
musical de la Réunion, au même titre que les cirques et remparts récemment
reconnus par l'UNESCO comme éléments intégrants du patrimoine mondial de
l'humanité.
La plupart de ces morceaux ont été enregistrés "en une prise", chaque membre
du groupe jouant "ensemble", comme durant les déambulations auxquelles ils
sont habitués.
Bonne écoute !